Sortie de la semaine: Wir sprechen gern #FranzFerdinand !

Par Michael Lanza

Pour ceux qui pensaient que les initiales « FF » avaient été inventées pour les « Follow Fridays » de Twitter, hé bien non. Prononcer haut et fort « FF » a même été une incantation en vogue au début des années 2000, pour espérer entendre un certain groupe de Glasgow balancer quelques uns de ses titres aussi pop que rock.  Du démarrage fulgurant aux premiers signes d’essoufflement, les Franz Ferdinand reviennent avec leur quatrième album, Right Thoughts, Right Words, Right Action . Gnac retrouvée ? Vont-ils se réapproprier le label FF ?


Franz Ferdinand – Right Action (Official Video)

Pour beaucoup d’entre nous, la période post-septembre 2001 n’était pas forcément faste du point de vue du karma. Pourtant, quelque part dans un entrepôt écossais, quatre gaillards donnaient naissance à Franz Ferdinand. Un nom de groupe inspiré par un personnage historique laissant présager des ambitions de règne.

S’il ne fallait citer qu’un titre qui aura marqué le décollage des Franz Ferdinand, encore très attendu par les fans lors des sets du groupe, près de 10 ans plus tard, c’est sans conteste,  Take me out . Ce 1er opus de leur album éponyme retentira en 2004 comme le coup de feu sur la ligne de départ. Suivra alors un marathon de concerts, de promos à travers le monde et une collection de singles qui entreront tous dans le classement des meilleures ventes, particulièrement au Royaume-Uni.

Deux autres albums sortiront à un rythme de moins en moins rapide,  Could Have It So Much Better  (2005) et  Tonight : Franz Ferdinand (2009). La pause assez longue entre ces deux albums a été l’occasion pour le groupe de faire son marché instrumental, en cherchant à faire évoluer leur musique vers d’autres sonorités. Tonight : Franz Ferdinand est considéré comme l’album au tournant électro. Le virage ne sera finalement que de courte durée.

Nouveau temps d’arrêt pour le quatuor, avec des rumeurs persistantes de crise de couple. Lassitude, panne d’inspiration, créativité en berne, les Franz Ferdinand désertent les bacs, malgré quelques contributions pour la publicité (campagne Dior) et le cinéma (Alice au pays des merveilles, de T.Burton).

Alors finis les Franz Ferdinand ? Il suffit d’avoir été faire un tour du côté des festivals de l’été, dont le récent Rock en Seine pour se dire que les états d’âme ont fait place à une énergie communicative toute retrouvée. Après avoir joué en live certains morceaux de leur nouvel album, Right action et Love Illumination ont été postés sur Youtube il y a quelques semaines et rendus disponibles en téléchargement. Critique bienveillante, fans qui salivent déjà, ce retour aux fondamentaux  pour un groupe qui a pris de la (bonne) bouteille s’annonce plutôt prometteur. Un album qui reste toutefois relativement court, avec quelques 35 minutes au total… qualité vs quantité ?

Cette semaine marque la sortie officielle en Europe et aux États-Unis de  Right Thoughts, Right Words, Right Action , histoire de nous rappeler que FF est et restera l’acronyme de Franz Ferdinand !

Michael Lanza

Advertisements

About malik berkati

Rédacteur en chef j:mag

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: