VEVEY : ARRÊT SUR IMAGES

De Vevey, Michael Lanza

L’absence du bâtiment de l’ex EPA, transformé depuis la dernière édition du Festival Images en bureaux et commerces, désoriente un peu les habitués. Le cœur du Festival a été remplacé par d’autres sites que nous avons appris à (re)découvrir.

Guide du Festival Images

Guide du Festival Images

La Salle del Castillo par exemple, fraîchement rénovée, accueille une installation « trompe-l’œil » très sympathique à voir et à expérimenter : «Bâtiment » de l’Argentin Leandro Erlich. La structure offre un terrain de jeu idéal aux enfants qui se suspendent, sans danger, aux fenêtres de l’éphémère bâtisse couchée. Photos souvenirs à la clé, les familles s’y pressent et l’ambiance est survoltée.

© Michael Lanza – Leandro Erlich à la Salle del Castillo -  Bâtiment

© Michael Lanza – Leandro Erlich à la Salle del Castillo – Bâtiment

© Michael Lanza – Leandro Ehrlich à la Salle del Castillo - Bâtiment

© Michael Lanza – Leandro Ehrlich à la Salle del Castillo – Bâtiment

Parmi les coups de cœur de cette saison, « 24 hours in photos » réalisation du néerlandais Erik Kessels. L’Eglise Sainte-Claire est envahie pour l’occasion par des milliers de photos provenant des ajouts, en l’espace de 24 heures, sur le site Flickr. Impression étrange de voir tous ces moments de vie étalés par terre. Chacun est libre de les toucher, de les changer de place ou même de repartir avec.

© Michael Lanza – Erik Kessels à l'Eglise Sainte-Claire - 24 hours in photos

© Michael Lanza – Erik Kessels à l’Eglise Sainte-Claire – 24 hours in photos

© Michael Lanza – Erik Kessels à l'Eglise Sainte-Claire - 24 hours in photos

© Michael Lanza – Erik Kessels à l’Eglise Sainte-Claire – 24 hours in photos

Non loin de là, au Musée Jenisch, il est possible de se coucher durant une vingtaine de minutes pour découvrir le film « Reel-Unreel » du belge Francis Alÿs. L’histoire de deux garçons qui courent sans arrêt en faisant rouler une bobine de film. Poussière, feu et autres obstacles sur le chemin des deux jeunes avec en toile de fond la ville de Kaboul.

© Michael Lanza – Francis Alÿs au Musée Jenisch - Reel-Unreel

© Michael Lanza – Francis Alÿs au Musée Jenisch – Reel-Unreel

Côté suisse, on notera, entre autres, l’univers fantastique d’Augustin Rebetez, avec « Arrière-tête (mécanismes) » au Grand Café Les Mouettes. Diplômé du Centre d’enseignement professionnel de Vevey, le suisse de 28 ans peut se targuer d’avoir déjà percé au niveau international.

Le Festival Images déroule aussi les photos au format XXXXL recouvrant certaines façades de la ville (Ancienne prison, Centre St-Antoine, Holdigaz, …), du coup, difficile de passer à côté. Mais le regard doit se poser un peu partout à Vevey, car les clichés se cachent dans un passage sous-voie, dans les vitrines des magasins, dans les parcs, dans le hall d’un palace ou encore carrément dans le lac.

© Michael Lanza – Martha Cooper dans le passage vers le quai CFF Est - Subway

© Michael Lanza – Martha Cooper dans le passage sous-voies du quai CFF Est – Subway

© Michael Lanza – Martha Cooper dans le passage vers le quai CFF Est

© Michael Lanza – Martha Cooper dans le passage sous-voies du quai CFF Est

Paris, ville lumière, Vevey ville images. Le voir, c’est le croire, alors allez découvrir jusqu’au 5 octobre ce festival gratuit.

Michael Lanza

© j:mag Tous droits réservés

Advertisements

About malik berkati

Rédacteur en chef j:mag

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: