Berlinale 2017 – Forum : Tiere (Animaux)

Une fois n’est pas coutume : un film suisse fait parler de lui – en bien ! – dans la section la plus exigeante du festival, le Forum où est présenté chaque année un large spectre cinématographique de genre et de nationalités.

Tiere (Animaux)

Le réalisateur helvético-polonais Greg Zglinski se joue avec ses animaux (espèce dont les êtres humains semblent ne pas être très éloignés) de toutes les frontières : physiques, territoriales, linguistiques, temporelles, du réel… Il nous entraîne dans un film de genre très réussi où les effets de miroirs narratifs et visuels nous guident astucieusement dans les méandres de la vie d’un couple, Nick et Anna, qui à force de se déliter se perd dans les marécages des frustrations de l’existence. Ce jeu de perspectives force les protagonistes à se poser la question de la substance de ce qu’ils vivent : est-ce la réalité ou un mirage ? Est-ce le présent ou une image déformé du temps ? Vit-on ensemble ou dans des mondes parallèles ? Suis-je bien moi ou un-e autre ? Est-ce que je vis ma vie ou celle qu’un-e autre imagine pour moi ? Qu’y a-t-il derrière les portes interdites… sont-elles vraiment interdites ?

À la base, l’histoire n’a rien d’extraordinaire. Nick et Anna vivent à Vienne et partent pour 6 mois en Suisse romande car Nick, cuisinier de métier, veut écrire un livre de recettes sur les spécialités de la région. Derrière eux, ils laissent la maîtresse de Nick, Andrea, qui accessoirement est également leur voisine du dessus, et Mischa la femme qui doit s’occuper de l’appartement en leur absence. Ils espèrent implicitement que ce séjour leur permettra de se retrouver.

Birgit Minichmayr, Philipp Hochmair - Tiere | Animaux | Animals  © tellfilm, Andreas Seibert

Birgit Minichmayr, Philipp Hochmair – Tiere | Animaux | Animals
© tellfilm, Andreas Seibert

Presque arrivés à destination, le couple a un accident de voiture dans lequel un mouton est tué et Anna blessée. À partir de là les distorsions multiples de la normalité vont s’enchaîner dans le chalet isolé au-dessus de Vevey, prendre parfois un cours inquiétant – dès le début, puisque Nick est Chef, il y a un jeu de couteaux menaçant – parfois, au-delà de l’humour noir traditionnellement allié aux films qui flirtent avec le fantastique et l’horreur, prendre celui de la franche dérision – presque « cartoonique » quand un chat noir, forcément, subitement doté d’un attribut typiquement humain, commence à parler le plus naturellement du monde à Anna pour l’avertir d’un danger imminent contre sa personne.

Les jours des uns semblent se dérouler dans la nuit des autres, et vice-versa. C’est pourquoi quand Nick dit à Anna : « demain est un autre jour ! », on peut légitimement se demander si ce jour à deux n’appartient pas déjà au passé…

De Greg Zglinski ; avec Birgit Minichmyar, Philipp Hochmair, Mona Petri, Mehdi Nebbou , Michael Ostrowski ; Suisse, Autriche, Pologne ; 2017 ; 95 minutes.

Malik Berkati

© j:mag Tous droits réservés

Advertisements

About malik berkati

Rédacteur en chef j:mag

One comment

  1. Pingback: FilmPOLSKA 2017 – Die 12. Edition des Polnischen Filmfestivals in Berlin | j:mag

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: