opsonization: un voyage étonnant à travers le corps humain

Lorsqu’un trombone basse respire comme un souffle et qu’un saxophone soprano fait la course avec un spermatozoïde, lorsque le monocorde vietnamien « Dan Bau » flotte comme un érythrocytaire dans le flux sanguin et que la voix psalmodie une « aria du larynx », vous êtes ailleurs… Et lorsque la clarinette basse se bat contre les cellules cancéreuses et que l’accordéon exécute une danse avec la maladie de Ménière vous êtes télé-transporté dans le son tri dimensionnel d’ « opsonisation ».

Dans ce spectacle aux multiples facettes, il y a plusieurs niveaux, l’histoire principale qui nous fait ressentir les conditions physiologique de notre corps comme la digestion et la respiration, mais également certaines pathologies comme la maladie de Ménière. Il y a des histoires parallèles dont l’émergence de la vie humaine et d’autres plus récréatives lorsque deux aortes tombent amoureuse et que du fruit de leur union naît le “virus de l’art” (avec l‘opsonisation, qui signifie littéralement le marqueur des envahisseurs étrangers p. ex. dans la circulation sanguine, afin qu’ils soient mieux détruits par les macrophages et rendu inoffensif), qui est “libéré” à la fin de la performance, de sorte que les visiteurs présents soient “contaminés et animés” par ce virus.

Le spectacle se déroule dans une salle sombre avec trois écrans transparents et au milieu se situe un « noyau de cellule » sous lequel quelques personnes peuvent se coucher. À cet endroit, il est possible de perdre la notion de l’espace-temps. Tout le show est basé sur le rythme cardiaque d’Ingeborg Poffet, permettant ainsi développer des émotions prénatales ! Le reste des spectateurs est assis en cercle comme une « membrane cellulaire » et de là, on peut suivre les images dans son ensemble. Après le show, les spectateurs pourront échanger, discuter et se désaltérer autour d’un verre.

Les musiciens:
JOPO sax, bcl, cl, elec,
Ingeborg Poffet acco, voc, dan-bàu, elec,
Denis Beuret b-tb

Prochaine performance: 19.03 à 16:00 h au Musée Gutenberg de Fribourg.

édité par MaB

© j:mag Tous droits réservés

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: