Série Mania: quelques questions à Frédéric Lavigne

59 séries de 31 pays

La huitième édition du festival Séries Mania vient de se terminer triomphalement au Forum des Images, avec une fréquentation record de 53 000 spectateurs. De nombreux Parisiens et touristes sont venus en masse à l’ouverture au Grand Rex, temple du 7e art, qui a accueilli 3000 invités, pour rencontre leshéros de The Lefttovers incarné par l’acteur Justin Theroux accompagné par Jennifer Aniston, Damon Lindelof co-créateur de Lost et The Leftovers ainsi que l’invitée d’honneur Juliana Margulies, vue tout d’abord dans Urgences etrécompensée récemment pour son rôle dans la série phare The Good Wife. Parmi les prestigieux noms présents à la manifestation : Adam Price, créateur de Borgen, Ride Upon The Storm et producteur de Below The Surface, ainsi que Jimmy Mc Govern de Liverpool, scénariste de Broken, connu pour son engagement social et ses personnages ordinaires ; l’Argentin Daniel Burman, réalisateur et producteur de Supermax  et Véronique Jannot, actrice de la série culte française des années 1980, Pause Café.

Damon Lindelof a présidé le jury composé d’Agneska Holland cinéaste polonaise, récompensée cette année à la Berlinale, et célébrée également comme réalisatrice de nombreuses séries,  Burning Bush entre autres, le réalisateur Eytan Fox, Clément Mannuel comédien d’ Ennemi Public et Ainsi soient-ils et l’actrice Aure Atika vue dans The Night Manager. Ils ont attribué quatre prix, choisis parmi dix séries en avant-première internationale.

Le Grand prix a été décerné à la série israélienne Your Honor de Shlomo Maschiach et Ron Ninio. L’histoire  raconte l’engrenage dans lequel le juge Micah Alkoby, sur le point d’obtenir une promotion, se retrouve suite à l’accident et le délit de fuite perpétré par son fils. La série américaine I Love Dick de Jill Solowny, connue pour Transparent ,et de Sarah Gubbins  qui ont minutieusement analysé les raisons  de la passion amoureuse, a obtenu le Prix spécial du jury. Elle sera projetée en Europe à partir de 12 mai sur Amazon.
L’Anglaise Anna Friel interprète déjà remarquée dans Pushing Daisier et Marcela  a été désignée meilleure actrice pour son rôle de femme abandonnée qui doit entretenir sa nombreuse progéniture  dans Broken, nouvelle série  de la BBC réalisée par Jimmy McGovern. Le prix d’interprétation masculine a été remporté par l’acteur d’origine libanaise Kida Kodhr Ramadan présent au festival,  très applaudi par le public pour son rôle de gangster sophistiqué dans la série allemande 4 Blocks, de Marvin Kren, montré à Berlinale 2017.

Your Honor
© Vered Adir

Création française ouverte au monde

Le vainqueur de la compétition française est la série Transferts de Patrick Benedek et Claude Scasso, qui y décrivent un avenir prochain qui permettra aux âmes de changer de corps grâce à une substance secrète. La série réalisée par Olivier Guignard et Antoine Charreyon sera projetée sur ARTE l’été prochain.
Le prix de la meilleure interprétation féminine est attribué à Ophélia Kolb pour son rôle dans la comédie romantique On va s’aimer, un peu…beaucoup d’Emmanuelle Rey Magnan et Pascal Fontanille. Son collègue belge Arich Worthalter a été primé pour son interprétation de Florian dans Transferts; un père de famille plongé dans le coma et transféré dans le corps de Sylvain, policier chargé de traquer des “transférés”!

La récompense de l’Association française des critiques de séries, a attribué le Prix de la découverte à Missions de Julien Lacombe, Henri Debeurne et Ami Cohen. Cette série sera au programme d’OSC City en début juin. Il s’agit d’un groupe de spationautes du Vieux continent qui atterrit sur Mars.
La série israélienne intitulé Juda de Meri Yaeshi, prochainement sur SFR Play, est consacrée à un petit truand devenu vampire et messie d’un groupe de Juifs, qui combattent une société vampirique roumaine, a obtenu le Prix des blogueurs. Le prix des séries digitales a été donné à Loulou, interprétée par Louise Massin qui joue une Parisienne de 30 ans, enceinte et pas heureuse de l’être. Basée sur le vécu de la comédienne cette série à sketchs est amusante et drôle. Le coup de cœur des internautes a été attribué à la série franco-argentine Out There, réalisée par Nicolas Perez.

Malgré le succès et la grande notoriété de ce festival,  Séries Mania est en danger de disparition car l’année prochaine, en juin 2018, un festival international des séries sera créé à Lille sous la présidence de Fleur Pellerin, ancienne ministre de la culture. Sans compter que Cannes aura également son festival de série avril de l’année prochaine. La multiplication de ces manifestations met en danger le festival gratuit de Paris mais malgré ces déconvenues l’équipe parisienne internationalise son projet avec  Séries Mania Melbourne, prévu du 20 au 24 juillet prochain.

Frédéric Lavigne, directeur artistique de l’événement a accepté de répondre à quelques questions

Frederic Lavigne
© Séries Mania

Quelle est la raison d’être du directeur artistique au Festival Séries Mania? 

Mon rôle est, avec mon équipe, de sélectionner les séries présentées pendant le festival et de choisir les invités et les conférences également programmées.

Comment avez-vous  fait augmenter la fréquentation de 38  à 53 000 spectateurs?

En ajoutant des lieux de projections pour rediffuser les séries programmées, et en ajoutant des nouvelles sections au festival : Nouvelles saisons inédites, Series Mania Culte, projection en plein air sous le Canopée des Halles. Au total il y a eu 160 séances cette année au lieu de 104 l’an dernier.

Pourriez- vous indiquer caractéristiques les plus marquantes de cette 8e édition, considérée par les festivaliers  comme « révolutionnaire »?

Le nombre d’invités américains – Damon Lindelof, Justin Theroux, Juliana Margulies, Adam Price, jJmmy Mc Govern, et à la fin du festival Aziz Ansari en invité surprise et Sarah Gubbins venue prendre le prix attribué à I love Dick, le nombre de premières internationales ou mondiales – 31 sur 68 séries, le nombre d’accrédités – 1600 contre 1200 l’an dernier, et le nombre de spectateurs  – 53 000 contre 38 500 l’an passé.

Comment avez-vous convaincu les célébrités de faire le déplacement à Paris ?

Nous nous déplaçons plusieurs fois par an à Los Angeles et Londres pour convaincre les studios et les agents. Par ailleurs les invités précédents, dont les autres showrunners passés par Séries Mania, nous recommandent auprès des autres. Enfin nous les traitons très bien avec des visites privées dans Paris qui leur font passer un excellent moment : Paris est une ville qui les fait rêver !

Comment comptez-vous gérez la forte concurrence de Lille et Cannes de l’année prochaine?

Nous ne la gérons pas pour l’instant puisque ces nouvelles manifestations sont juste annoncées pour 2018 sans équipe ni contenu à date. Nous verrons en 2018 !

Quels sont enjeux de Festival  “Séries Mania” à Melbourne? Pourriez-vous expliquer la conception de la manifestation québécoise?

A Melbourne nous reprendrons certaines séries du programme de Séries Mania 2017 auxquelles nous ajouterons de nouveaux titres en avant-première. L’idée est venue de nos précédents invités australiens qui ont tellement aimé leur participation au festival au cours des 8 dernières années qu’ils nous ont demandé de programmer avec eux cet événement miroir à Melbourne.
Au Québec nous participons depuis deux ans au Festival du Nouveau Cinéma de Montréal via une carte blanche de 5 à 6 séries reprises de notre programmation, qui constituent la section série de ce festival majoritairement consacré au cinéma.

Djenana Mujadzic, Paris

© j:mag Tous droits réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: